A l'intention des nouveaux arrivants sur le blog

Avertissement :

Ce blog, n’a aucune intention d’inciter les assujettis à refuser de se conformer aux prescriptions de la législation de la sécurité sociale, notamment de s'affilier à un organisme de sécurité sociale ou de payer les cotisations et contributions dues. Bien au contraire, ce blog réaffirme l’obligation de s’affilier à UN organisme de sécurité sociale, pour l’assurance maladie et l’assurance retraite, dans le respect des directives européennes et de leur transposition dans le droit français.

---

Face à l'afflux de demandes d'information je vous prie de bien vouloir consulter les différents sites d'informations listés à droite "pour en savoir plus" et en particulier les vidéos qui répondent aux questions les plus courantes.

Vous pouvez commencer par prendre des informations sur le mouvement des libérés et ensuite poser vos questions soit dans le groupe Facebook des libérés de la sécu ou dans le forum des libérés

Bien évidemment je vous invite à lire mon livre "Je quitte la Sécu" qui répond à nombres de questions juridiques, économiques et pratiques.

En dernier recours laissez moi un message par le formulaire contact.

lundi 9 mars 2015

Le RSI, une sécurité sociale contestée, sur i Télé ce 9 mars

Cliquer pour accéder à la vidéo

9 commentaires:

  1. Dans le texte explicatif sous la vidéo, il est écrit que c'est illégal. Ces «journalistes» sont tout sauf des journalistes. C'est alarmant, quasiment chaque journal ou autre média répète bêtement la propagande quand les députés eux-mêmes commencent à cracher le morceau.

    RépondreSupprimer
  2. On en parle?
    http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/la-vie-revee-des-liberes-de-la-secu_1658086.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un beau torchon truffé de contre vérités, pour ne pas dires de mensonges. Concernant Christian PERSON, il est bien libéré et a demandé officiellement un droit de réponse à l'Express. Pour ma part, le mépris me suffira. Ayant touché 6.3 millions d'euros de subvention en 2013, on en attendait pas moins de ce journal pour le moins "indépendant" et "objectif" non ?

      Supprimer
    2. Une solution, se regrouper au niveau national et tous déposer une plainte pour détournement de fonds.
      Si le parquet se retrouve noyer sous 10 000 plaintes ils ne pourra pas classer sans suites.

      Supprimer
    3. Moi, j'y lis quelques vérités que personne ne veut voir ... il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
      Dans quelques années, on parlera de reichmanisme à la place de poujadisme, et la boucle sera bouclée. Il veut rentrer dans l'histoire, c'est bien parti pour lui, mais sans doute pas de la manière dont il le souhaite.

      Quand un juge donne raison à Reichman, il dit la loi, et monsieur exulte.
      Quand il donne tort à Reichman, (et c'est pour l'instant 100% des cas), alors c'est un mauvais juge qui ne connait pas son métier... Heureusement qu'un dentiste est là pour lui expliquer ce qu'est le droit...

      Ce commentaire ne sera pas publié, parce qu'il sera censuré. Il ne fait pas bon dire le contraire du grand gourou... il ne supporte pas la contradiction... Le combat juridique est gagné d'après lui ... On verra cela lors de votre prochain passage au TASS ou au TGI...

      Mon médecin de famille aussi a voulu quitter le RSI.... il a dû vendre sa maison pour rembourser ... je ne lui ai parlé de Reichman qu'une seule et unique fois, mais cela m'a suffit pour comprendre que je ne devais pas recommencer...

      Supprimer
    4. Preuve que vous avez tord, votre commentaire a été publié.

      Supprimer
    5. "Anonyme" n' pas totalement tort, le combat est sans doute trop incarné par C. Reichmann. Cela ne retire toutefois rien à sa justesse et doit nous (je suis libéré depuis le 01/01/2015) pousser à nous organiser au mieux et surtout à augmenter les troupes en promouvant d'autres leaders. Un autre écueil est la confusion avec les dysfonctionnements du RSI qui ne doit pas être présentée comme la motivation à se libérer. Les gens veulent quitter le RSI/Sécu/URSSAF/... car ce sont des systèmes inefficaces, injustes et mensongers. Qui peut encore croire que les cotisations retraites appelées par ces organismes permettent autre chose que d'ouvrir droit à un hypothétique droit à réclamation d'une pension tout aussi incertaine le moment venu?
      Face aux cotisations versées, il ne faut pas avoir peur de dire "je n'en ai pas pour mon argent" tant au niveau maladie, prévoyance que retraite. L'argument de la solidarité ne tient pas, la solidarité s'exprime à travers l'impôt que les Libérés n'ont jamais remis en cause. Que nos dirigeants prennent leurs responsabilités et annoncent clairement de nouveaux impôts afin de payer les retraites actuelles plutôt que de le faire avec des cotisations dont on essaie de nous faire croire qu'elles nous reviendront lorsque ce sera à notre tour de partir en retraite.

      Supprimer
  3. Je vois que le débat tourne autour de la personnalité de M. Reichman. Je me permets d'apporter mon modeste point de vue à la lecture de certains commentaires. J'ai organisé une réunion d'information début 2014 avec M. Reichman. Il est vrai que sa façon radicale d'aborder le sujet peut porter à controverse et que les gens qui ne sont pas acquis à la cause peuvent émettre des doutes avec des arguments sérieux et audibles. Cependant il ne faut pas oublier l'engagement et les risques pris par Monsieur Reichman. N'oubliez pas que cela fait des dizaines d'années qu'il lutte contre ce système injuste. Il a commencé seul et a financé en grande partie seul un combat qui certes était le sien, mais qui aujourd'hui a contribué à l'émergence d'un mouvement dont on ne connaît pas vraiment l'ampleur mais qui commence à être relayé tous azimuts. Et l'important est là. Il s'agit que les démarches individuelles, propres à chacun en son âme et conscience, forment un ensemble qui parviennent à se faire entendre et porte ses fruits. Nous ne sommes pas dans une démarche collective de type "Poujadiste" dans laquelle certains voudraient facilement nous enfermer. Grâce aux moyens de communication modernes, grâce à cette liberté de communiquer qui nous est offerte, nous pouvons témoigner, partager nos expériences (un Grand Merci à Laurent C. au passage), nous pouvons rechercher des informations et nous construire notre propre jugement sans avoir à suivre aveuglément un quelconque "gourou". Chacun a sa personnalité, elle peut plaire ou déplaire. Mais je trouve trop facile aujourd'hui, et en considérant mon propre cas, de bénéficier de tout le travail réalisé par M. Reichman et de tous ceux qui l'ont suivi ou tracé une voie parallèle, depuis tant d'année et de critiquer avec trop de facilité et de désinvolture un type de comportement ou un trait de caractère qui ne nous conviendrait pas. Le problème n'est pas de savoir si M. Reichman cherche à plaire au plus grand nombre ou donne telle ou telle image. En tant qu'individus responsables, nous écoutons ce que nous voulons bien entendre et raisonnons avec nos propres capacités pour prendre une décision qui nous est propre.
    Force est de constater que ce Monsieur est certainement aujourd'hui le plus expérimenté sur le sujet et qu'il bénéficie jour après jour d'une audience toujours plus grande.
    Merci à lui et aux autres, merci à tous les anonymes qui avancent individuellement et avec conviction.
    Soyons libres d'être responsables !

    RépondreSupprimer
  4. L'approche historique qui consiste à dire que la directive de 92 a mis fin au monopole de la sécu est un peu démagogue.
    En pratique un indépendant, qui est en général une personne pragmatique, ne peut que constater que rien ne lui est proposé par les organismes concernés pour les quitter.
    La seule voie à l'heure actuelle est d'engager le combat judiciaire.
    Ce qui change en ce moment, est que nombre de personnes choisissent d'engager ce combat, ce qui ne peut que provoquer des réactions de part et d'autre.

    Espérons que cela permette d'engager une réforme au bénéfice des indépendants, dont il est désormais démontré que leurs prestations ne sont pas à la hauteur des cotisations versées (comparativement aux autres régimes), et que le fonctionnement même du RSI est à l'origine de cessations d'activité, ce qui est tout de même un comble pour un organisme de protection sociale.

    Mme Touraine est dans son rôle quand elle affirme que "les dysfonctionnements subsistant ne peuvent pas « servir de prétexte (...) à certains qui défendent l'idée d'une désaffiliation et d'une désinscription par rapport à la sécurité sociale »".
    Il faudra cependant plus que des déclarations pour convaincre les libérés.
    Expliquer à des citoyens qui contribuent fortement à l'économie du pays qu'ils doivent se contenter d'accepter leur sort et de se passer de réforme n'est pas une réponse politique adaptée.

    Le mouvement des libérés n'atteindra probablement pas son but ultime (liberté sociale) dans un avenir proche mais son existence et son ampleur sont de nature à permettre des avancées concrètes.
    Il faudra alors rendre hommage à ceux qui ont contribué à créer ce mouvement et à le faire vivre.

    RépondreSupprimer