A l'intention des nouveaux arrivants sur le blog

Avertissement :

Ce blog, n’a aucune intention d’inciter les assujettis à refuser de se conformer aux prescriptions de la législation de la sécurité sociale, notamment de s'affilier à un organisme de sécurité sociale ou de payer les cotisations et contributions dues. Bien au contraire, ce blog réaffirme l’obligation de s’affilier à UN organisme de sécurité sociale, pour l’assurance maladie et l’assurance retraite, dans le respect des directives européennes et de leur transposition dans le droit français.

---

Face à l'afflux de demandes d'information je vous prie de bien vouloir consulter les différents sites d'informations listés à droite "pour en savoir plus" et en particulier les vidéos qui répondent aux questions les plus courantes.

Vous pouvez commencer par prendre des informations sur le mouvement des libérés et ensuite poser vos questions soit dans le groupe Facebook des libérés de la sécu ou dans le forum des libérés

Bien évidemment je vous invite à lire mon livre "Je quitte la Sécu" qui répond à nombres de questions juridiques, économiques et pratiques.

En dernier recours laissez moi un message par le formulaire contact.

jeudi 19 décembre 2013

Lettre ouverte d'un censuré

Lettre ouverte d'un censuré

 à Henri de Lesquen, Président de Radio Courtoisie

Paris, le 19 décembre 2013

Cher Monsieur,

L'interdiction d'antenne dont j'ai fait l'objet sur Radio Courtoisie Mardi 17 décembre 2013 à 18h00 lors de l'émission du Libre journal des contribuables à laquelle j'étais invité en qualité d’auteur du blog « Je quitte la sécu » est proprement scandaleuse et inadmissible.

En effet, quelques minutes avant de démarrer l'émission, Benoite Taffin, porte-parole de Contribuables Associée et patronne de cette émission, a reçu un coup de téléphone "de la Direction de la Radio", en ma présence et celles des collaborateurs de Radio Courtoisie, pour lui intimer l'ordre de m’interdire d'antenne.

Outre le fait que l'invitation et le programme de cette émission était connu depuis plusieurs semaine, vous conviendrez que se faire mettre à la porte du studio dans ces conditions n'est pas faire preuve, sur la forme, de la "courtoisie" la plus élémentaire dont votre radio se réclame dans sa dénomination.
Plus grave et sur le fond, il s'agit purement et simplement d'un cas de censure caractérisée.

Pourtant sur la page web de présentation de votre radio vous signez :
« Vous êtes-vous déjà demandé où vous pouviez réfléchir en toute liberté sur les sujets brûlants qui déterminent notre avenir ?
Nulle part, sauf à Radio Courtoisie, « la radio libre du pays réel et de la francophonie ».

Cela est fort à propos et m’invite à vous demander :
  • ·         Ne considérez-vous pas que le non-respect par la France depuis 20 ans de sa signature quant à la Directive Européenne de 92 relative la liberté d’assurance maladie et de retraite n’est pas un sujet brulant ?
  • ·         Ne considérez-vous pas la dizaine de milliers de vos concitoyens qui se sont déjà libérés de la Sécurité Sociale, les 150.000 frontaliers déjà assurés auprès de compagnies privées et les dizaines de milliers qui ont déjà fait les démarches pour quitter la Sécurité Sociale au 1er janvier 2014 comme un sujet brûlant ?

Je vous demande donc expressément, à défaut de justifications de toutes manières impossibles s’agissant de censure, un droit de réponse sur votre antenne, dans le cadre d’un débat libre et courtois.

Sincèrement et librement.


Laurent C, auteur du blog http://jequittelasecu.blogspot.fr


5 commentaires:

  1. Courriel envoyé ce jour à Radio Courtoisie :

    "Madame, Monsieur,

    J'ai découvert avec stupéfaction que votre soi-disant liberté sur les ondes reste soumise au diktat politique !
    Je suis avec beaucoup d'attention le parcours d'un libéré de la SS, qui devait être votre invité en compagnie d'un autre "émancipé". Vous avez mis à la porte ces deux personnes, par peur, semble-t-il, de représailles.
    Je suivais vos émissions avec beaucoup de régularité et d'attention. Dorénavant, les seules émissions de la Voix de la Russie, authentiquement indépendantes, garderont ma seule audience.

    Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de ma stupéfaction indignée."

    RépondreSupprimer
  2. Dans la mesure ou cette émission est une des plus intéressantes sinon la plus intéressante, je déplore gravement votre déconvenue. Sachez que nous sommes nombreux à vous suivre et comme en témoigne votre passage sur RMC chez Brunet, il y a beaucoup plus de gens qu'on ne le croit qui attende le vrai changement sur la sécu.

    Courage et respect total.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous allez avoir une grosse surprise quant a la prochaine emission de contribuables associés ... Peu pas en dire plus pour le moment

      Supprimer
  3. Très étonnant de la part de la radio Courtoisie, les pressions au plus haut niveau de l'Etat pour éviter que l'information circule doivent être très importantes (menace de procès, de contrôle fiscal, d'annulation de l'autorisation d'émettre, etc.). Cela dit je suis extrêmement déçu, et ne pensai pas qu'un jour Courtoisie rejoindrait la longue file des médias qui baissent les yeux...

    Bravo pour votre engagement !

    Un chef d'entreprise, qui a créé plus de 30 emplois en quelques années et qui en a assez d'être racketté. 2014 sera soit l'année d'un départ à l’étranger avec la société, soit comme vous, un départ du système mafieux RSI et Cie...

    Au fait, je serai présent à la manif du 26 janvier à Paris "jour de colère", pour l'arrêt des taxes et aussi l'abrogation de la loi Taubira, inique.

    Bien Cordialement,

    RépondreSupprimer
  4. Mais qu'allez donc vous faire dans cette galère de radio ex-courtoisie.

    C'est précisément sur ce point que Demasqué y pris le pouvoir par un misérable coup ...et en virant Claude Reichman et d'autres parmi les meilleurs.

    Le même que saDemasqué insulta , sur ce qu'il croit être que" sa " radio.

    RépondreSupprimer