A l'intention des nouveaux arrivants sur le blog

Avertissement :

Ce blog, n’a aucune intention d’inciter les assujettis à refuser de se conformer aux prescriptions de la législation de la sécurité sociale, notamment de s'affilier à un organisme de sécurité sociale ou de payer les cotisations et contributions dues. Bien au contraire, ce blog réaffirme l’obligation de s’affilier à UN organisme de sécurité sociale, pour l’assurance maladie et l’assurance retraite, dans le respect des directives européennes et de leur transposition dans le droit français.

---

Face à l'afflux de demandes d'information je vous prie de bien vouloir consulter les différents sites d'informations listés à droite "pour en savoir plus" et en particulier les vidéos qui répondent aux questions les plus courantes.

Vous pouvez commencer par prendre des informations sur le mouvement des libérés et ensuite poser vos questions soit dans le groupe Facebook des libérés de la sécu ou dans le forum des libérés

Bien évidemment je vous invite à lire mon livre "Je quitte la Sécu" qui répond à nombres de questions juridiques, économiques et pratiques.

En dernier recours laissez moi un message par le formulaire contact.

dimanche 29 juin 2014

LIBERTE SOCIALE : la liberté de choix - le choix de la liberté



LIBERTE SOCIALE : Le droit de choisir son assurance sociale.

La situation financière de la France se dégrade malgré toutes les promesses électorales de nos dirigeants. La charge fiscale sur les entreprises - et tout particulièrement sur la rémunération des gérants et des salariés - le poids et le surcoût du monopole social étouffent toute possibilité d'investissement, de développement et de relance économique.
Ce coût exorbitant ne permet pas de garantir de bonnes prestations de santé car il faut une assurance complémentaire (mutuelle) pour financer le tarif de base de l’assurance maladie. Les retraites ne sont plus garanties malgré une vie entière de cotisation. Il est devenu impératif d’avoir une retraite complémentaire pour assurer ses vieux jours. Enfin les fraudes sociales sont pléthores et jamais contrôlées.
Nos dirigeants augmentent encore les cotisations de ceux qui travaillent pour combler un puits sans fond et non maitrisé. Le travail est pénalisé pour le plus grand  profit des profiteurs de ce système pourtant si vertueux à son origine.
·       Pourtant le traité de Rome de 1957 prévoit « l’abolition, entre les états membres, des obstacles à la libre circulation des personnes, des services et des capitaux ».
·       Pourtant la législation européenne permet depuis 1992 la libre circulation des assurés sociaux.

Liberté sociale est une association loi 1901 crée le 22 mai 2014 par 26 membres fondateurs professionnels indépendants, chefs d’entreprise, professionnels de santé et salariés.
Liberté Sociale entend faire respecter la loi européenne en matière sociale. La loi permet aux citoyens de choisir leur sécurité sociale partout en Europe, comme cela existe depuis longtemps en Allemagne ou aux Pays Bas. Cette liberté d'assurance favorise la concurrence et la performance des offres de protection sociale afin de vous garantir une retraite et une protection santé à la hauteur de votre cotisation.
Liberté sociale ne remet pas en cause la sécurité sociale française mais bien son monopole et souhaite réformer l'organisation sociale française en s'appuyant sur la législation qui régit la communauté européenne.
Liberté Sociale permettra de redonnez un avenir aux entreprises, donc à la croissance en optimisant et sécurisant votre protection sociale.
Un appel de fond est lancé le 30 juin 2014 dans le but de financier l’action juridique et de permettre une information sur la législation européenne auprès des assurés sociaux Français.
Une conférence de presse sera organisée au mois de septembre afin de préciser les actions de liberté sociale et donner les grandes lignes de la réforme.
 L’équipe fondatrice de LIBERTE SOCIALE

LIBERTE SOCIALE
101 RUE DE SEVRES LOT 1665
75272 PARIS CEDEX 06

www.liberte-sociale.eu


3 commentaires:

  1. Une faute de frappe : "redonnez" au lieu de "redonner".

    Irritant.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour.

    J'ai lu avec intérêt le déroulé complet de votre action.

    C'est édifiant sur la mauvaise foi de ceux qui nous gouvernent, et l'incompétence crasse de certains employés "para administratifs". Cela dit ce dernier aspect s'agissant du RSI est de notoriété publique.

    Je dois dire que votre action me semble potentiellement une véritable bombe.

    En effet ce qui apparaît c'est que les cotisations d'assurance maladie déplafonnées qui vous étaient réclamées sont très au delà du coût d'une assurance privée. Et c'est normal : on n'est pas plus malade parce qu'on gagne bien sa vie ! Il n'y a qu'à regarder les mutuelles complémentaires : leurs cotisations dépendent de l'âge, de la composition familiale, du risque, etc mais pas du revenu. Dès lors les régimes de Sécurité Sociale qui sont alimentés par des cotisations proportionnelles mélangent en fait trois fonctions : l'assurance du risque maladie proprement dit, la solidarité entre générations puisqu'ils ne prennent pas en compte l'âge et de la redistribution puisque les hauts revenus paient pour les faible revenus. Cette dernière fonction devrait relever de l'impôt et est un dévoiement du principe d'assurance. Et si ceux qui sous prétexte d'assurance sont sur imposés trouvent comme vous à s'assurer ailleurs au vrai prix c'est tout l'équilibre du régime qui va basculer.

    Et une réforme structurelle désagréable

    D'où les positions actuelles : "intoxication" des gouvernants et des organismes de Sécurité Sociale qui arrêtent les luttes juridiques contre les "libérés" juste avant l'irréparable : une condamnation, qui ouvrirait grand les portes de la fuite.

    Continuez.

    RépondreSupprimer
  3. Et oui et nous irons jusqu'au bout pour leur faire cracher leurs mensonges et vols de nos vies depuis trop longtemps déjà! J'en crèverai s'il le faut mais je me battrai jusqu'à ce qu'une condamnation de la France sonne le glas de toute cette mascarade et que tous les coupables soient traduits en justice!
    Liberté sociale vaincra et tans pis pour eux qui n'auront pas eu le courage de préparer la transition, plus dure sera la chute d'une grande partie de la population!

    RépondreSupprimer