A l'intention des nouveaux arrivants sur le blog

Avertissement :

Ce blog, n’a aucune intention d’inciter les assujettis à refuser de se conformer aux prescriptions de la législation de la sécurité sociale, notamment de s'affilier à un organisme de sécurité sociale ou de payer les cotisations et contributions dues. Bien au contraire, ce blog réaffirme l’obligation de s’affilier à UN organisme de sécurité sociale, pour l’assurance maladie et l’assurance retraite, dans le respect des directives européennes et de leur transposition dans le droit français.

---

Face à l'afflux de demandes d'information je vous prie de bien vouloir consulter les différents sites d'informations listés à droite "pour en savoir plus" et en particulier les vidéos qui répondent aux questions les plus courantes.

Vous pouvez commencer par prendre des informations sur le mouvement des libérés et ensuite poser vos questions soit dans le groupe Facebook des libérés de la sécu ou dans le forum des libérés

Bien évidemment je vous invite à lire mon livre "Je quitte la Sécu" qui répond à nombres de questions juridiques, économiques et pratiques.

En dernier recours laissez moi un message par le formulaire contact.

jeudi 26 mai 2016

Une victoire pour les frontaliers et encore un coup de canif dans le monopole de la Sécu

Les frontaliers touchant des prestations de Pôle emploi tout en cumulant une activité salariée en Suisse ne doivent désormais plus être affiliés par leur employeur au système français de sécurité sociale pour leur revenu acquis en Suisse.
Un article de la FER Genève à lire ici 

1 commentaire:

  1. A tous les frontaliers qui lisent ces lignes:
    Affiliez vous d'urgence à Lamal en Suisse.
    Ne les laissez surtout pas vous affilier à la sécu pourrie.

    Vous n'aurez aucune retraite, ne serez pas remboursé de vos soins et paierez juste 10 fois le prix réel.

    Le système français est le plus moisi de tous les temps.

    Fort heureusement, l'Union Européenne progresse à grands pas et la liberté sociale est le maître mot.

    Les jours des esclavagistes spoliateur d'avenir sont comptés.

    RépondreSupprimer